Retour vers le haut

Elytra Filament Pavilion

Installation extérieure sur le Vitra Campus pour l’exposition « Hello, Robot. »


Le Elytra Filament Pavilion fut présentée pour la première fois du 18 mai au 6 novembre 2016 à Londres, au Victoria and Albert Museum. À l’occasion de l’exposition « Hello, Robot. Design between Human and Machine », on peut visiter la Canopée située dans la partie nord du campus en face de la VitraHaus.

Le Elytra Filament Pavilion montre comment des technologies robotiques et des systèmes biologiques peuvent être transférés à l’architecture. Cette canopée de 200 m2 se base sur les principes de structure légère des ailes des scarabées volants, appelés élytres. C’est à l’aide de méthodes de conception et de fabrication novatrices et numérisées que ce modèle biologique a pu être appliqué dans des processus de conception et d’ingénierie.

La structure en fibres de l’installation est composée de deux types de cellules, celles des poutres et celles de la canopée pourvues de plaques de toiture transparentes. Ces deux sortes de cellules sont constituées des mêmes fibres : des fibres de verre transparentes et des fibres de carbone noires. La fabrication se base sur le processus novateur d’un robot tisseur qui, contrairement à la plupart des processus de fabrication de structures en fibres, ne nécessite pas de moule et réduit considérablement les pertes de matériaux. Pour construire chaque cellule, le robot tisse des fibres de verre et de carbone saturées de résine sur un cadre hexagonal, les fibres de verres transparentes constituant la structure primaire sur laquelle sont posées les fibres de carbone noires beaucoup plus raides et plus dures. Une fois que le travail du robot est terminé et que la structure a durci, le robot tisseur peut être enlevé et réutilisé.

Le processus de fabrication étant entièrement robotisé, il est possible de créer des variantes de cellules à l’infini, au fond similaires, mais différentes par la composition des fibres. La Vitra Campus forme définitive du Elytra Filament Pavilion ainsi que celle de ses cellules résulte d’un processus intégrant design et robotique en tenant compte des données locales, par exemple la température, le rayonnement solaire, l’humidité de l’air, le vent ou les flots de visiteurs.


Date de publication : 15.02.2017
Images: Julien Lanoo