Retour vers le haut
« Le défi auquel PwC Suisse a dû faire face est très probablement un défi qu'un plus grand nombre d'entreprises devront relever dans un avenir proche et qui pourrait s'avérer essentiel pour l'avenir de la planification des bureaux. De nos jours, quasiment aucune entreprise ne peut prédire clairement où elle en sera dans deux ans. Sur la base de ces considérations, nous avons pris en charge la mission avec l'objectif de développer un système de bureau qui aborde avec succès la question de la flexibilité ou de la versatilité en étroite collaboration avec les experts du Experience Center de PwC. »
S. Hürlemann

Les efforts de Hürlemann ont abouti à un environnement de travail sur mesure et flexible qu'il a surnommé « Dancing Office », avec un système d'éléments muraux mobiles appelés « Dancing Walls ». Intrigué par le concept, Vitra a décidé de développer les prototypes. Désormais entièrement réalisés pour PwC Suisse, les Dancing Walls ont été très bien accueillis, tant par le client que dans les milieux du design.

PwC Suisse a accepté l'idée de Hürlemann de développer un modèle de bureau ouvert, capable de répondre de manière flexible à la croissance et aux changements structurels. Afin de renforcer leur position dans la « guerre des talents » en cours à Zurich – où une grande partie des meilleurs informaticiens, experts en marketing et designers sont recrutés par des géants de la technologie comme Google et Microsoft – la deuxième exigence de l'entreprise était que le nouvel environnement de bureau soit suffisamment attrayant et adéquat pour attirer un plus grand nombre de ces jeunes créatifs très convoités, pour qui l'équilibre travail/vie privée et le style de vie numérique sont une norme non négociable. La devise qui a guidé Hürlemann et PwC Suisse dans le processus de conception subséquent était :

« Nous ne sommes plus des gestionnaires de tâches ; nous faisons partie d'une chorégraphie appelée travail d'équipe. »

C'est ainsi qu'est né le parallèle avec la danse qui a inspiré la dénomination du système mural et d'ameublement innovant qui constitue l'élément central du nouveau design du bureau.

D'une superficie de 1500 m2, le Experience Center de PwC est installé sur deux étages dans un immeuble de bureaux dans le quartier Enge de Zurich. Au lieu d'un espace d'accueil traditionnel, il comporte un café-bar qui, en tant que zone de réunion, invite les employés et les visiteurs à se ravitailler, à se détendre et à socialiser. Comme le Experience Center travaille sans papier, il n'y a pas d'étagères fixes dans le bureau pour structurer le grand espace ouvert. Les seuls éléments structuraux sont quelques petits espaces fermés par des murs de verre qui permettent des réunions dans un cadre plus intime. Hürlemann a donc dû concevoir un système qui permettrait la création d'une structure tout en étant suffisamment flexible pour que des zones entières puissent passer d'une fonction à une autre. Outre cette question de structure et de flexibilité, la nature ouverte du bureau présentait également des défis en matière d'acoustique. Ce problème a été en partie résolu par des rideaux insonorisés qui peuvent être utilisés pour diviser le bureau en différentes zones, ainsi qu'en facilitant les appels téléphoniques qui nécessitent de l'intimité par la disposition de plusieurs cabines téléphoniques qui peuvent être facilement déplacées à l'aide de vérins à palettes. En dehors de ces derniers, l'architecte a choisi de ne pas créer d'autres espaces fermés, mais plutôt d'opter pour un système de murs mobiles qui permet d'affecter différentes fonctions aux espaces.

Hürlemann a réussi à répondre à toutes ces exigences en créant un système d'éléments muraux faciles à manœuvrer qui fonctionnent avant tout comme des cloisons mobiles. Facile à déplacer et suffisamment lourd pour assurer la stabilité, chaque mur est constitué d'une base en bois massif sur roulettes avec un cadre métallique monté qui peut être équipé d'une variété de modules différents. Il s'agit notamment des tableaux blancs et des panneaux acoustiques qui peuvent également être utilisés comme tableaux d'affichage. Les deux peuvent être enlevés à tout moment et accrochés sur des rails sur les murs de bureaux existants. D'autres modules se présentent sous la forme de compartiments de rangement, de parois écrans avec bacs à câbles, d'armoires et même de murs végétaux.

Découvrez l'article complet