Retour vers le haut

Quand les designers ne peuvent rester assis.

Tip Ton
L’histoire d‘un original de Vitra

En 2008, la « Royal Society for the Encouragement of Arts, Manufactures and Commerce » mandate le duo de designers britanniques Edward Baber et Jay Osgerby d’élaborer un concept d’ameublement pour la « Royal Society of Arts Academy » à Tipton. Outre les activités de planification, les deux créateurs se mettent également à la recherche de meubles appropriés, se rendant rapidement compte qu’une chaise convenant à l’apprentissage au 21e siècle fait défaut : le Polyprop Chair de Robin Day créé en 1963 est le siège innovant le plus récent utilisé dans les écoles – sans avoir d’ailleurs été mis au point à cet effet. Depuis lors, le génie inventif s’est limité à des modèles toujours moins chers. La quasi-totalité de ces derniers se basent sur des lignes pédagogiques dépassées – sur une transmission frontale des connaissances à des élèves statiques, censés écouter et appendre en restant assis sans bouger – mais cela semble manifestement secondaire.

Barber et Osgerby se font l’obligation de résoudre cette situation. Ils dressent une liste des critères ergonomiques, économiques et esthétiques auxquels un siège moderne destiné à de jeunes étudiants doit répondre : indestructible, léger, facile à fabriquer, silencieux, empilable, coloré et entièrement recyclable. Et il doit autoriser le mouvement. Ces exigences complexes exigent un siège révolutionnaire – pour une position assise entièrement nouvelle.

«une position assise...favorise la faculté de concentration»

Grâce à des premiers contacts avec Vitra et sachant qu’on y faisait des recherches sur la « position assise dynamique » dans le contexte de sièges de bureau, en coopération avec l’EPF Zurich, cette tâche se prête à un premier projet. Le résultat de l’étude EPF est formel : une position assise inclinée vers l’avant aide à prévenir les troubles physiques et favorise la circulation sanguine – et ainsi la faculté de concentration. L’intérêt de Vitra pour l’idée de Barber et Osgerby n’est pas moindre et et marque le début d’un processus de conception intensif de plus de deux ans.

L’idée de départ est que le siège stimule différentes positions assises de par sa construction et que le corps – et donc l’esprit – soient en mouvement. C’est ainsi que d’innombrables dessins techniques, de nombreux modèles en résine synthétique et plus de 30 prototypes sont élaborés au total. Les dix premiers sont dotés d’une coque et d’un piètement métallique et permettent de résoudre les problèmes techniques, d’éliminer les erreurs et de développer la possibilité d’empilage et une fonction d’inclinaison – le siège doit basculer de manière contrôlée vers l’avant, l’utilisateur devant pouvoir rester longtemps dans cette position. D’un point de vue formel, les premiers essais n’ont rien de commun avec le produit final. Peu à peu vingt autres prototypes voient le jour, à présent sous une forme entièrement en plastique, ce qui renforce la conviction qu’il s’agit du matériau le mieux adapté pour répondre à toutes les exigences. Dépourvu de la technologie sophistiquée d’un siège de bureau, le siège présente néanmoins une fonction d’inclinaison grâce au patin incliné d’environ 9° à l’avant. Étant donné son utilisation prévue dans des établissements d’enseignement, le siège doit répondre aux exigences en vigueur dans différents pays, à travers d’innombrables tests rigoureux qui aboutissent à des ajustements constants de la construction.

Finalement le siège prend sa forme définitive. Et avec « Tip Ton » l’on a trouvé un nom qui évoque les deux positions de façon onomatopéique – to tip signifiant « basculer » en anglais – et qui d’autre part fait référence au projet initial de l’école de Tipton. L’outil construit pour l’élaboration du moule de Tip Ton, réalisé en polypropylène par procédé d’injection, pèse plus de 20 tonnes – le siège à peine 4,5 kg. Au cours du développement, Edward Barber, Jay Osgerby et Vitra ont pris conscience que le siège ne convient pas uniquement à l’école. La conception et l’expérience assise à deux temps sont tellement naturelles qu’il trouve également sa place en tant que siège universel dans les environnements de bureau et l’habitat privé.

«L'apprentissage est stimulant, engageant, ciblé et innovateur...»
Royal Society of Arts Academy

Même si le développement de Tip Ton a duré trop longtemps pour qu’il soit utilisé comme initialement prévu dans la « Royal Society of Arts Academy » à Tipton, son principe directeur illustre parfaitement le processus à travers lequel Vitra exploite la force d’un design de qualité : « L’apprentissage est stimulant, engageant, ciblé et innovateur, laisse libre cours à la créativité, répond au sens de la satisfaction et à la volonté de réussir. »


Date de parution: 25.05.2017
Images: Edward Barber & Jay Osgerby, Bettina Matthiessen



Des histoires d’un original de Vitra
Offrez-vous un original. En effet, un original garde sa valeur. Une imitation est, et reste une copie bon marché, une idée volée. Ce sont des choses qu’on ne voit peut-être pas au premier abord, mais que l’on sent et qui font la différence. Un original vous accompagnera toute votre vie. Il vous survivra, même. La prochaine génération se réjouira de votre décision. Mais ça c’est une toute autre histoire.
L’original est signé Vitra