Retour vers le haut

Lorsqu’ une créatrice n’aime pas les canapés

Le Polder Sofa
L’histoire d’un original de Vitra

En 2004, Vitra a décidé de créer la collection Home. Son objectif était d’ajouter une collection de meubles contemporains à la collection classique qui cohabitait depuis toujours avec la vaste gamme de mobilier de bureau Vitra. Ainsi, Rolf Fehlbaum, alors PDG de Vitra, demanda à la créatrice hollandaise Hella Jongerius si elle souhaitait créer un canapé pour Vitra. « Pourquoi un canapé ? », répondit-elle, « Je déteste les canapés – de grands blocs de mousse. Il n’y a pas un canapé que j’aime. » Ce à quoi Rolf Fehlbaum répondit : « Alors pourquoi ne pas en faire un qui te plaise ? ».

Dès le début, Hella Jongerius sut pertinemment que les couleurs et les tissus joueraient un rôle central dans sa création. En tant qu’experte des couleurs et des matériaux, elle sait par expérience que les gens ont une mauvaise mémoire des couleurs, et d’autre part qu’ils manquent de sensibilité et d’assurance lors de la sélection de tissus d’ameublement, contrairement, par exemple, au choix de leurs vêtements. Elle a ainsi dessiné un canapé ayant des coussins d’assise et de dossier dans différents tissus et dans différents tons d’une même couleur fondamentale. Dans les mois qui ont suivi, le produit est arrivé à maturité en collaboration avec les spécialistes de Vitra et il a été présenté au salon du meuble de Milan en 2005.

Hella Jongerius a appelé son canapé « Polder ». En Hollande, on désigne ainsi les terres gagnées sur la mer grâce à la création de digues et de fossés de drainage – le sofa avec son paysage d’assise asymétrique rappelle cette image. Les éléments de rembourrage sont recouverts de différents tissus avec six tonalités assorties entre elles. L’effet est tout d’abord déroutant. Y a-t-il eu une erreur de tissus ? Certaines couleurs ont-elles pâli ? Le sofa est-il neuf ou usagé ? À propos de ce jeu avec les couleurs et les textures, Hella Jongerius déclare : « Quelque chose d’intéressant voit le jour lorsque je parviens à superposer différentes strates d’idées, d’histoires, de caractéristiques de matériaux, de traces de processus, de détails, de beauté, d’expériences tactiles et d’incohérences. »

C’est dans cet esprit qu’il faut également considérer les boutons décoratifs des coussins. Fabriqués en matériaux naturels exotiques comme la corne de buffle, le bois d’olivier et de bambou ou la nacre, ils présentent une multitude de perforations pratiquées selon un dessin apparemment aléatoire. Appliqués avec un fil high-tech sur les revêtements à l’aide d’un large point de croix, ces boutons donnent au sofa un aspect artisanal très personnel.

« Une couleur seule n’est pas une couleur. Une couleur ne devient elle-même que lorsqu’elle a des voisines. »
Hella Jongerius

En 2005, le Polder Sofa était d’une nouveauté surprenante. Aucun canapé similaire n’a vu le jour depuis. En 2015, Hella Jongerius a retravaillé sa célèbre création, en apportant plus de confort avec des coussins plus grands et en modifiant les compositions de couleurs. Depuis 2007, elle élabore la « Colour & Material Library » dans le cadre de sa fonction de directrice artistique pour les coloris et les matériaux chez Vitra, tout en continuant de créer des produits. Le Polder Sofa est aujourd’hui encore l’une des icônes de la Vitra Home Collection.


Date de parution: 18.04.2018
Image: Louise Billgert, Marc Eggimann, Jongeriuslab, Studio Likeness



Des histoires d’un original de Vitra
Offrez-vous un original. En effet, un original garde sa valeur. Une imitation est, et reste une copie bon marché, une idée volée. Ce sont des choses qu’on ne voit peut-être pas au premier abord, mais que l’on sent et qui font la différence. Un original vous accompagnera toute votre vie. Il vous survivra, même. La prochaine génération se réjouira de votre décision. Mais ça c’est une toute autre histoire.
L’original est signé Vitra