Retour vers le haut

Soft Work

Edward Barber & Jay Osgerby, 2018

alt

Jamais, depuis l'introduction de l'informatique, les structures de bureau et les habitudes de travail n'ont subi une transformation aussi radicale que celle qui se produit aujourd'hui. Les espaces publics deviennent des espaces de travail : grâce aux technologies de communication, l'on peut désormais travailler dans les halls d'hôtel, les cafés, les aéroports ou même les parcs. Et inversement, les bureaux deviennent des espaces publics : de nombreuses entreprises créent aujourd'hui des lieux ouverts et inspirants dans lesquels les employés – ou les visiteurs externes – peuvent se détendre, organiser des réunions ou passer la journée à travailler. Comme le travail n'est plus lié à un lieu déterminé, de nouveaux modèles de comportement se sont développés, trouvant progressivement leur place dans le bureau. Le canapé, par exemple, est devenu un lieu de travail, même s'il n'est pas nécessairement adapté à cette tâche d'un point de vue ergonomique.

C'est dans cet esprit que Vitra et les designers Edward Barber et Jay Osgerby ont conçu et développé le nouveau système de sièges Soft Work, en associant l'expertise des secteurs de l'habitat, du bureau et des espaces publics. Au lieu de créer un environnement de travail centré sur des bureaux avec des canapés périphériques, Soft Work forme un système dans lequel les postes de travail sont concentrés autour d'un paysage d'assise. Barber et Osgerby y voient une évolution à long terme : « Le poste de travail suit le même chemin que la salle à manger – il est en train de disparaître en tant qu'archétype. Le bureau a fait son temps. Avec la technologie mobile, l'on a besoin d'un endroit pour s'asseoir occasionnellement ou d'un lieu confortable pour se détendre. C'est notre conviction. »

Soft Work est une plateforme polyvalente pour les individus et les équipes. Outre des options d'assise ergonomiques, il offre aussi aux utilisateurs des surfaces de travail, des prises électriques et des stations de recharge pratiques. Les tables et les sièges mobiles peuvent être soulevés au besoin et rangés, l'ajout de panneaux crée des espaces pour un travail calme et concentré. Grâce à son concept modulaire, Soft Work peut être facilement assemblé pour former divers agencements, permettant aux architectes de structurer les espaces intérieurs d'un bâtiment, de créer des points de convergence ou de définir des espaces publics flexibles.

Toutes ces options sont possibles grâce à la construction sophistiquée de Soft Work et à ses détails techniques : les bureaux montés sur leviers, mobiles, permettent différentes positions assises et de travail ; les prises de courant sont situées entre les coussins d'assise et peuvent simplement pivoter vers le haut pour une utilisation conviviale ; les écrans de séparation peuvent être utilisés pour séparer les zones et créer des espaces de retrait silencieux. Tous les éléments fonctionnels s'intègrent harmonieusement et élégamment dans l'esthétique globale. Doté de coussins d'assise généreusement rembourrés et de dossiers flexibles, le canapé offre des conditions de travail confortables, même pendant de longues durées.

Les éléments droits et courbes en version simple ou double, les plateformes, les tables, les panneaux, les plateaux montés sur leviers, les connexions électriques et informatiques, ainsi qu'un choix de revêtements dans une large gamme de couleurs offrent d'innombrables possibilités de configurations personnalisées de Soft Work adaptées aux besoins et aux espaces individuels, que ce soit dans les bureaux, les centres de travail coopératif, les universités, les halls de gare, les aérogares ou les restaurants.

Ce produit a été conçu par
Edward Barber & Jay Osgerby
Edward Barber et Jay Osgerby ont fait ensemble des études d’architecture au Royal College of Art à Londres. Depuis cette époque, ils travaillent en étroite collaboration, à l’interface du design industriel, du design mobilier et de l’architecture.
En savoir plus